Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

109 articles avec l'oreille a tendre

Fantaztique

Publié le par l'oeil et l'oreille

Learn

Une minuscule courette bucolique coincée entre deux immeubles du 20ème arrondissement de Paris, des odeurs d'oignons frits aux fenêtres, une petite pièce blanchie, une contrebasse, une guitare, une valise pleine d'instruments et d'ustensiles aussi surprenants qu'improbables...

Voilà les ingrédients de cette recette qui m'a ravie les papilles des oreilles (si, si, c'est possible), et que j'ai grande hâte de voir réunis à nouveau...

Vraiment l'un des groupes les plus inventifs, novateurs, et barrés qu'il m'ait été donné de voir, en recherche constante...

Mention spéciale pour Benjamin Colin, aux "jouets pour adultes", bruiteur et percussionniste d'une richesse formidable, qui ferait de n'importe lequel de nos gestes quotidiens une mélodie renversante...

Renversante, comme cette façon qu'à Fantazio de se jouer des convenances, de jouer hors les normes, de piètiner les règles  à coups de pieds et à coups de scie sur sa contrebasse...

On en frémit, l'oeil inquiet pour l'instrument, mais l'oreille en transes...

Tout ça pour près de trois heures de dégustation de cette potion magique, qu'on boit jusqu'à la lie, en regrettant déjà que le chaudron soit vide...

Et on finit dans la courette, avec un grand sourire, et le regard un peu hébété de ceux qui se sont laissés embarqués bien loin...

Fantazio, Learn


Publié dans L'oreille à tendre

Partager cet article

Repost 0

Seven Days

Publié le par l'oeil et l'oreille




Un film de Armel Hostiou, sur  Seven Days de Fantazio

Publié dans L'oreille à tendre

Partager cet article

Repost 0

Grimoon sur seine

Publié le par l'oeil et l'oreille

gatto2   photo : Elisa Temporin

Un groupe assez inclassable, qui mêle les styles musicaux, le tout dans une atmosphère très particulière...
Le sombre ici domine néanmoins, éraillé parfois de lumières pop plus légères.
Les textes, qui, si on les lisait seuls, pourraient donner le bourdon, sont traités avec une légèreté musicale et mélodique, qui en font des petits moments de lucidité mélancolique ou de noirceur passagers...
De jolies touches de clair-obscur, posées par les voix, seules ou entremêlées de Solenn Le Marchant, et d'Alberto Stevanato, un métissage franco/breton-italien des plus réussis...
Un coup de coeur tout particulier pour Frontière, un très beau titre, de la chanson pas chantée d'une sensibilité à fleur de peau.
Un ensemble très prenant.

A découvrir avec curiosité, les 27 et 28 mars, pour profiter en plus des illustrations cinématographiques de chaque chanson...un concept audacieux et innovant...


 

Et en plus, c'est sur la plus magique des péniches, El Alamein, au pied de la bibliothèque François Mitterand... et on aura le plaisir d'y retrouver Mr Derien pour les accompagner sur seine...

ça se fait rare, profitons-en....à 21h00, 8 euros...


 

Frontière :

Publié dans L'oreille à tendre

Partager cet article

Repost 0

Hotel Pourri

Publié le par l'oeil et l'oreille

Squatt

Louis ville : Hotel Pourri

Publié dans L'oreille à tendre

Partager cet article

Repost 0

Une nuit sous terre

Publié le par l'oeil et l'oreille

Une nuit sous terre


couché sur ma vie
je sens la nuit qui passe
des secondes qui succombent
et au bout, une vie qui s'efface
les anges s'éloignent
mais demain je me réveillerai
un jour je me réveillerai vieux
un jour je me réveillerai pas
que me manque-t-il ?
peut être mon regard d'enfant
mais je laisse mon sérieux
le jour se lève, je ferme les yeux
c'était juste une nuit sous terre
juste un dernier vers, le dernier verre
à la santé d'une poussière
d'une souffrance si légère...

De Rien, Instants Fanés

Publié dans L'oreille à tendre

Partager cet article

Repost 0

On vous l'avait bien dit...

Publié le par l'oeil et l'oreille

Eric La Blanche

La Blanche au Zèbre, c'était beau, et chaleureux...
A ne pas louper la prochaine fois qu'ils passent par chez vous...

Publié dans L'oreille à tendre

Partager cet article

Repost 0

La démocratie discobole

Publié le par l'oreille

Raphaèle

Allez hop, encore une petite niouze délectable de La Blanche, faut profiter avant qu'elles soient payantes...

Cher(e) enlisté(e),
la société est toute pourrie, il n'y a plus de jeunesse, le capitalisme n'est pas un bon sauvage, les femmes ne sont toujours pas des Hommes commes les autres, l'Etat est un monstre froid, des Apaches gouvernent les Etats Unis, l'Afrique crève, les barbus rasent gratis, Dieu est un mauvais co-pilote, les banlieues chauffent et le climat aussi (quoi de plus triste qu'un éternel été ?), bref, pour reprendre une expression chère à mon petit cousin Brandon (prononcer Brâne done), c'est la popo.
 
Conclusion : votez pour nous (même si vous vous demandez bien ce que vous faites dans cette liste. Si c'est le cas, c'est que vous êtes nouveau. Vous verrez, on s'habitue très vite)
 
Comme nous n'avons pas encore de programme bien défini - c'est à la mode - je vous propose de commencer à vous entraîner à voter, par exemple pour notre clip, en allant ici : http://fr.launch.yahoo.com/ (plein centre de la page : le type pâlot avec l'air jouasse est votre serviteur)
Les autres clips sont très bien aussi mais bon, ce n'est pas le problème (il ne faut pas toujours tout compliquer).
Et puis le fair-play, c'est comme le reste : il ne faut pas en abuser.
La démocratie directe est très importante en ce moment vu que nous sortons notre nouvel opus "Disque d'Or" (nous sommes superstitieux) le 3 novembre et que nous avons besoin de promotion. Cette réclame nous servira à vendre des disques, avec l'argent desquels je pourrai enfin offrir de vrais cadeaux à mes amis à Noël, en lieu et place des habituels dessins et poésies de mon cru - qui font très plaisir à leur destinataire, certes, mais la première année seulement.
 
J'ai la joie de vous annoncer que notre merveilleux album (écouter ici : http://myspace.com/lablanche) de chanson transgenre sexy et cérébrale (le plus gros organe sexuel est le cerveau, rappelons-le) est peut-être déjà dans le magasin le plus proche. Si vous avez l'habitude de télécharger des morceaux gratuitement en peer-to-peer, expliquez-le gentiment au vendeur, il vous remettra alors un album gratuit. Nous sommes contre la méthode forte.
 
Enfin, je vous rappelle que nous organisons deux soirées discoboles (cf : de lancement de disque) :
la Blanche sera en concert les 8 et 9 novembre au Zèbre de Belleville
entrée : 13 et 10 euros - 63, boulevard de Belleville -75011 Paris / résa : 04 72 73 77 12 - http://www.lezebre.com
 
Ce serait sympa de venir, Marvin de los Angeles, notre manager (celui qui m'avait enfermé dans le placard la dernière fois) menace d'enduire mon micro de désherbant avant le concert si on ne remplit pas la salle à ras bord.
 
Cordialement,
Eric la Blanche

http://www.lablanche.org
Ps cette semaine, pour se désabonner, ce n'est pas possible parce que, figurez-vous qu'une maison d'édition m'a proposé de faire un livre avec les newslettres (véridique). Je devrais même vous faire payer, tiens. Ingrats.

Publié dans L'oreille à tendre

Partager cet article

Repost 0

Frontière

Publié le par l'oreille

Roc of Cashel

Petit bidouillage photo d'un vieux cliché argentique du Roc de Cashel, Irlande...en écoutant Frontière, de Grimoon

Du lieu, ne me souviens plus 
Regard noir où je me suis reconnu
Brule en moi, retiens-moi
Lèvres unies dans l'éternel baiser

Ai repris mon chemin de vie
Ton odeur, nos rires et mes secrets
A jamais disparu
Plus jamais revus

Une guerre déchira nos deux pays
Toi et moi d'une frontière à l'autre
Maisons éventrées, populations décimées,
enfances tuées et destins brisés
Toi et moi d'une frontière à l'autre
Toi et moi, toi, moi…

Par delà la frontière,
Ton odeur, nos rires et mes secrets
Plus jamais revus
Du lieu, ne me souviens plus
Regard noir où je me suis reconnu
Brûle en moi, retiens-moi
Fantôme bercé
Mon corps dispersé



Publié dans L'oreille à tendre

Partager cet article

Repost 0

Contre les voies sans issue....

Publié le par l'oreille

Voie sans issue



Battre plus fort

Rien ne va, tout va mal
Alors on s'oublie on s'affale,
On s'autorise à penser
Que de toutes façons il n'y a pas assez
De quoi penser pour les autres
Alors il n'y aura rien pour soi
De quoi passer à autre chose
Sans faire oublier sa voix.

Sans faire oublier sa voix.

C'est lorsqu'on dort qu'on rêve le plus
Et ceux emportés à l'idée
Je les comprends un peu plus
De nous dépasser.
Alors que nos nuits diminuent
Et qu'on se rapproche du bord
Contre les voies sans issue
Il faut battre plus fort.

Il faut battre plus fort

Il faut battre plus fort,
S'arracher pour les autres,
Même s'ils ont tort.

Maczde Carpate
 

Publié dans L'oreille à tendre

Partager cet article

Repost 0

Pierrot

Publié le par l'oeil et l'oreille

Je renais

Quand il fait noir dans ma caboche
Les soirs où tout est un peu moche
Où même un sourire devient louche
Où je brise tout ce que je touche
Avis de vent, devant ma vie
Et les paupières en parapluie

Y'a toujours min copain Pierrot
Qui pose sa main en haut d'min dos
Et qui me dit dans un sourire....

Quand j'sais plus où faut qu'on s'engage
Que je tremble autant que j'orage
Quand je recompte mes défauts
Et les jours où je siffle faux
Quand j'me sens suant, sale, et seul
Avec la gueule de traviole

Y'a toujours min copain Pierrot
Qui pose sa main en haut d'min dos
Et qui me dit dans un sourire....

Quand je détraque et que je tique
Que j'suis patraque et pathétique
Quand j'hurle dans un mauvais roman
Que je me mens chaque moment
Que j'me sens fiston sans papa
Que ça va pas, frère, ça va pas...

Y'a toujours min copain Pierrot
Qui pose sa main en haut d'min dos
Et qui me dit dans un sourire....

Loic Lantoine

Pierrot, premier aperçu du nouvel album Tout est calme, en compagnie des guitares de Samarabalouf, à écouter chez Monslip

Publié dans L'oreille à tendre

Partager cet article

Repost 0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>