Pour l'heure...

Publié le par l'oeil et l'oreille

Pour l'heure...

 

"Nous faisons le nécessaire pour que le poids retienne encore sa chute et que les corps succèdent aux corps. Serait-ce le prix d'une survivance ? N'avançons que par trouées, défiant la fatigue à l'usure de nos organes.
Bientôt, nous le savons, le timbre sera lourd et la cloche fêlée, mais pour l'heure, c'est dans les yeux que tout s'achève, dans les yeux. C'est dans les yeux que tout s'échoue, sans fin."


Benjamin Colin, Nous brûle.

 

 

Publié dans L'oeil à ouvrir

Commenter cet article