Effacer les coeurs...

Publié le par l'oeil et l'oreille

61123_1617418923644_1481515682_1590886_1904778_n

 

Suite au courrier reçu par la mairie d'Ault (voir l'article consacré), Caroline a recouvert les coeurs du trottoir, mais compte sur l'appui du plus grand nombre d'entre nous pour pouvoir préserver sa façade, lieu d'expression artistique...

Je vous invite donc à signer la pétition ci-dessous, si le gris n'est pas votre couleur favorite...

 

 

61747_1618308705888_1481515682_1593585_3761496_n

(photos Caroline Dayot)

 

Texte de la pétition, à signer ICI

 

Pétition : Sauvons la façade de la Villa Verveine à Ault (80)



Date de création : 26/09/2010
Date de cloture : 21/12/2012

Auteur : De la part de tous les amateurs d’Art et/ou défenseurs de la liberté d’expression
 

A l'attention de : Madame Marthe SUEUR, Maire de Ault

 

Madame,

Votre courrier, daté du 23 septembre 2010 et adressé à Melle Caroline DAHYOT, demande de procéder à la "mise en conformité de la façade" de la Villa Verveine et à la "remise à l’état initial du trottoir".

L'article R421-17 du Code de l'urbanisme que vous mentionnez ne semble pas s'appliquer à la fresque murale de Melle Dahyot, dans la mesure où il évoque des travaux de ravalement alors que sa façade constitue l'expression d'un travail artistique.

La visibilité d’une ville (qui joue la carte touristique de surcroît) se fait avant tout à travers ses singularités (entre autres exemples, la ville d'Orgosolo, en Sardaigne, a développé sa notoriété avec ce type de fresques murales). Depuis 2003, de nombreux touristes de passage à Ault s’arrêtent devant la façade pour la photographier; d’autres y reviennent même pour visiter la maison et rencontrer Caroline.

Plus qu’un moyen d’expression, cette façade a surtout été pour elle l’occasion de faire des rencontres qui ont fait évoluer son chemin artistique et personnel. Des revues professionnelles d’Art mentionnent d’ailleurs la maison et son travail (Revue de la maison de la Poésie de Saint-Quentin en Yvelines en 2008, Revue du Musée de la Création-Franche de Bègles, sortie prévue en Octobre 2010).

Concernant les coeurs dessinés sur le trottoir ; s'agissant, comme vous le précisez, du "domaine public de la commune", Melle DAHYOT s'engage à les recouvrir ou à les effacer dès que possible.

Pour autant, parce qu'il est vital pour Caroline Dahyot de conserver sa façade, je m’engage à ses côtés pour préserver la liberté d’expression et le droit à la différence.

Comptant sur votre compréhension, je vous prie de recevoir, Madame, mes salutations les plus respectueuses.

Publié dans L'oeil à ouvrir

Commenter cet article

Pastelle 27/09/2010 19:48



Signé et validé. 


 



l'oeil et l'oreille 27/09/2010 21:34



merci pour elle ! :)