Croisages

Publié le par l'oeil et l'oreille

Croisages

 

"Tu attendais sur le quai de Auber le train en direction de Cergy, je suis passé devant toi et mon regard c’est posé sur toi, j’ai marché quelque mettre et a mon tour je me suis mis à attendre le train. Le RER de 17h39 arriva on est monté tout les deux dans le dernier wagon.

La 1re station tu es resté debout moi je me suis assis avec hésitation a l’étage puis tu es monté t’assoir a 1 mettre de moi et on c’est retrouvé face a face. Je ne pouvais pas m’empêcher de te regarder en fessant le maximum pour ne pas me faire grillé, nos regards ce son croisé. Mais malheureusement pour moi tu es descendue à la gare de Cergy Préfecture à 18h15.

Tu portais une jupe noire, des collants noirs, des petites bottines de couleur marron qui t’arrivais aux chevilles, une veste noire retroussée jusque coude et un grand sac noir ou il y avait l’intérieure un porte-document bleu et belle montre avec un grand cadran.

J’espère un jour te recroisé…"

 


Moi, sur le chemin du boulot, ce jour-là, j'ai croisé deux lapins... On n'est pas restés en contact...

 

Publié dans L'oeil à ouvrir

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lafo 10/10/2010 10:44



non non, j'ai eu peur en lisant le texte du début, "tu attendais" jusqu'à "recroisé"


peur... façon de parler 



l'oeil et l'oreille 10/10/2010 16:48



ah, je comprends bien alors...



Lafo 08/10/2010 14:34



j'ai eu peur, franchement peur : c'est la première fois que je viens sur ce blog*


les lapins, c'est vrai à une époque j'en croisais des dizaines en allant travailler (traversée du parc de Sevran) ; nous
n'avons pas, non plus, conservé de liens...


* je voulais voir parce que cette fréquence de l'idée de lumière dans les noms de blogs m'étonne (le mien vers la clarté, celui de Pastelle lumière de l'ombre, laissez entrer le soleil, le
vôtre...) mais... pas le temps de m'attarder, là...



l'oeil et l'oreille 08/10/2010 19:15



ah, peur, pourquoi donc ?


le nom de ce blog vient de là : Rendre à Lantoine