Cellule grise

Publié le par l'oeil et l'oreille




Bruno – (agressif) Monte pas le ton avec moi ! Tu as dit que tu te ferais tout petit, alors baisse le nez ! (Samuel regarde quelques secondes Bruno les yeux dans les yeux, puis il laisse tomber et va s’asseoir sur son lit.) Je vais te dire qui je suis, moi, et on verra après si tu as encore envie de me faire la conversation… Le furieux, c’est un gars qui a un problème de nerfs. Ou de fusibles. Souvent ça disjoncte. A l’école, j’aurais pu faire des bons scores si j’avais pas collectionné les cartons rouges. Casser la gueule à un prof, ça fait une grosse tache dans le dossier.
Sam
– Plutôt, oui.
Bruno – … Tu sais que tu as une tête de prof, toi ?
Sam
– Je risque gros si je réponds oui ?… (Un temps.) Avant la prison, j’étais prof.

Un huis clos entre le poing et le verbe...belle pièce de Yannick Nedelec, sur l'importance du langage...

Publié dans L'oeil à ouvrir

Commenter cet article

Scarecrow 26/03/2009 18:31

Et avec la photo, on pourrait rajouter sur l'importance du langage corporel