Votez blanche...

Publié le par l'oeil et l'oreille

" Cher(e) enlitsé(e),
c'est pasq facile d'écrire bourré ou de régider une bone newslettre d'information des familles en rentrant d esoirée. C'est pourtant à cer périlleux exercice qued je suis en train de me livrer sous vos yeux terifiés : il faut savoir écrire dangereusement. Surtout avec ce putain de clavier à touches molles. J'ai décidé de chnager la déco de la niouzelettre, vous avez remarqué, je pense (si vous avez la couleur) ; c'est plus gai comme ça, non ? Sa fait + classe.
 
Alors bon hop, voilà, telle la misère s'abattant sur le monde, la Blanche est en cocnert :
 
à Magny le Hongre (77) vendredi 20 avril (ce soir)
à Bourges samedi 21
à Vienne (38) le jeudi 26
à Lyon le vendredi 27
et à Marseille le samedi 28
 
Toutes les infos snot sur le site à : http://www.lablanche.org/concert.php, il y a les horairies, la nom de la salle etc. : Internet, C cool.
 
Voilà, sinon, il faut venir, hein ; c'est usper, les concerts trop énorme, tout ça quoi, waouh  (je me comprends) et j'ajoute : mort aux vaches ! comme ça, pour rien. Ah ! et puis il y a les perdrix aussi, j'oublie toujours ces connasses (voir newsletters précédentes : http://la.blanche.over-blog.com/)
 
 
Et buisque je sais qu'il n'y a que ça qui vous intéresse, je file diretcement à la rubrique "Mon histoire d'amour avec Chimène Badi"


Rubrique mon histoire d'amour avec Chimène Badi :
Depuis que Chimène est bartie avc le loup dans les grottes de Rocamadour je noie ma tristesse dans la tristesse et mon compte en banque dans mon foie ; ça me donne un côté grand fauve blessé, c'est très romantique (sauf pour l'haleine*).
Dans le bistrot PMU où je choie mon nagrin, il y a toujours une ou deux mannequins intellectuelles pour m'aborder spontanément afin de me consoler avec leur corps de rêve mais ce n'est pas pareil qu'avec Chimène. Le sexe sans amour, c'est un peu comme un sandwich au pain. Citation personnelle cuvée 2007.
Quand je leur parle de Mémène, elles n'en reviennent pas que j'aie pu cotoyer une grosse star d'aussi près alors elles me demandent si je suis sérieux. Sérieux comme un cancer, je réponds. Je dis toujurs ça, ça fait sens de la formule. Après, elles me disent souvent que Chimène est leur athlète vocale préférée et c'est alors un peu de son prestioge qui rejaillit sur moi. (*) ou alors, à moins de considérer que la hyène est un grand fauve.
 
Bon mantenant, j'en ai marre, je décrète la rubrique "mon histoire d'amour avec Chmène Badi" est terminée. Je ne me rappelle même plus comment ça a commencé, cette idiotie. La semaine prochaine, nouvelle rubrique amusante, par exemple, au hasard : je fais du volley-ball avec Jamel et Grand Corps Malade. Mais bon, je suis bourré, vous allez encore mal interpréter ce que je dis et je vais le regertter après. Et puis la semaine prochaine, on aura peut ^etre plus trop envie de rigoler. Bon, en attendant, je vais me coucher, je suis pas bien ; ça m'étnonerait pas qu'on m'ait mis un turc dans mon verre.
 
Votez Blanche.
 
 
Cordialement,
Eric la Blanche
http://www.lablanche.org
http://myspace.com/lablanche

 
Rubrique désabonnement : cette semaine pour se désaobnner, cen'est pas possible. A la place une défintion :
L'ironie est avant tout une forme d'expression qui consiste à dire l'inverse de ce que l'on pense, tout en rendant évident que ce que l'on dit est en désaccord avec ce que l'on pense. Dans la littérature, l'ironie est l'art de se moquer de quelqu'un ou de quelque chose en vue de faire réagir un lecteur, un auditeur ou un interlocuteur. Elle est en outre utilisée dans l'objectif de dénoncer, de critiquer quelque chose ou quelqu'un. Pour cela, le locuteur décrit souvent la réalité avec des termes apparemment valorisants, dans le but de la dévaloriser. L'ironie invite donc le lecteur ou l'auditeur, à être actif pendant sa lecture ou son audition, à réfléchir et à choisir une position."
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article